LOADING

Type to search

A la une Articles concoctés par DIJON-ACTU

Lundi, les pompiers dijonnais battront le pavé

Share

Le rendez-vous est fixé pour demain 9 H devant la caserne du Transvaal sise dans la rue de même nom. Quelles sont les causes de ce qui apparaît comme un « ras le bol » ? Quelles modalités d’actions ? Dijon-actu.fr vous explique tout.

Des interventions plus nombreuses avec une baisse des moyens

Ce constat semble similaire celui exprimé par d’autres secteurs comme la santé, l’éducation et consorts. D’ailleurs, les chiffres récents sont clairs : en 2016, les pompiers de Dijon ont réalisé 21 872 interventions. En 2017, ce nombre a augmenté de 3884 pour atteindre 25 756. Dans le même temps, les effectifs ont été amputés de 25 postes. Ajoutons que ce mouvement « vers le moins » n’est pas nouveau puisque qu’un tel constat avait déjà amené une grogne en 2015 où 4 postes avaient été supprimés sur l’agglomération dijonnaise.

Le Syndicat Autonome/ SPP-PATS, majoritaire chez les soldats du feu, dénonce donc cette situation en précisant que la Côte d’Or est le département le moins bien loti de France en matière de cotisation pour les sapeurs-pompiers qui s’élève seulement à 52 euros par habitant. Le budget n’est donc pas à la hauteur.

Se prémunir contre les fumées froides

Les sapeur-pompiers souhaitent aussi la prise en compte de cette nouvelle contrainte qu’est le risque sanitaire dû aux fumées froides avec la mise en place de procédures permettant à chaque sapeur-pompier, quel que soit son statut, de mener à bien les interventions incendies tout en ayant les moyens de se prémunir des risques sur sa santé. Le Syndicat Autonome /SPP-PATS rappelle que l’employeur  a obligation de prendre les mesures face à un tel risque. L’organisation syndicale exige donc un changement de mentalité et une gestion efficiente pour préserver la santé de tous les sapeurs-pompiers.

Trois jours d’action et une pétition en ligne

En plus de la manifestation qui partira de la caserne Transvaal, les sapeurs-pompiers sont appelés à faire 25 minutes de grève tous les jours de 14h30 à 14h55. 25 minutes pour 25 postes exigés. Il faut savoir faire entrer de la symbolique dans son combat. Pendant ces 25 minutes, ils distribueront des flyers à proximité des différents sites du SDIS21 afin de communiquer sur leurs mécontentements et leurs revendications.

Programme des mobilisations :

Lundi 23 avril : Rendez-vous 8h30 au CI Transvaal, défilé jusqu’à 11h environ dans Dijon, demande de réception par le président du Conseil départemental, distribution flyers place de la République jusqu’à 22h environ.

Mardi 24 avril : Rendez-vous 7h à 22h environ place de la République pour continuer à informer la population avec, le matin, distribution de flyers sur le marché.

Mercredi 25 avril : Rendez-vous 7h à 22h environ place de la République pour continuer à informer la population.

Pour signer la pétition

Le syndicat Autonome (SPP-PATS) a même lancé une pétition qui a déjà plus de 500 signatures. L’objectif est clair, mettre la pression sur Mr Sauvadet, président du Conseil départemental de la Côte d’Or. L’ensemble des Dijonnais sont invités à signer.

Pour signer la pétition, cliquez sur le lien : https://www.mesopinions.com/petition/social/moyens-secours-qualite-cote/42057

Imprimer

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *