LOADING

Type to search

A la une Dijon

Un petit coin de paradis gâché par le trafic de drogue

Share

Le jardin Darcy ou square Darcy comme vous voudrez est un jardin public de 1 hectare situé en plein centre centre ville. Un petit coin de paradis où il fait bon se balader avec ses terrasses à balustrades, ses bassins et ses jeux de cascades. Ce jardin public a été créé en 1880 autour du réservoir d’eau construit par l’ingénieur éponyme. A noter aussi la réplique de l’ours polaire du sculpteur bourguignon François Pompon.

Ce petit coin de paradis est aussi celui des gens qui recherchent du cannabis. Depuis plusieurs mois maintenant, c’est un véritable trafic qui s’est mis en place à la vue de tout le monde et même des enfants.

« C’est fou, ils fument leur drogue et la vendent tranquillement, c’est incroyable. C’est tous les jours comme ça », nous dira une dame qui amène son enfant jouer sur le haut du parc.

Tranquillement, pas si sûr !

Cette dame, aurait peut-être exagéré ses propos puisque au moment où nous faisions notre petit tour pour poser des question aux gens et afin de finaliser notre article sur le sujet, nous nous rendons compte que la police nationale (brigade VTT) procède à un contrôle d’identité sur un jeune et puis à une arrestation pour détention de cannabis.

Ils sont là souvent, c’est comme ça !

Un jeune homme nous dit « il faut vraiment être c…. pour vendre ici maintenant, Ils sont là souvent (la police), c’est comme ça ! ». A en croire ce jeune homme, ils font souvent des contrôles d’identité afin de mettre un terme au trafic. Et ça à l’air de fonctionner puisque de moins en moins de trafic a lieu dans le parc, toujours selon ce jeune homme. Une chose est sûre, vu le nombre des interventions de police dans le Parc Darcy, les pouvoirs publics sont bien décidés à mettre définitivement fin à ce trafic. Cela au grand dame des consommateurs de cannabis et pour la plus grande joie des enfants et parents qui viennent profiter de ce petit coin de paradis au cœur du centre ville. Affaire a suivre…

print

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *